• Centre Paramita



L'essence de la voie vers l'éveil

Le «Lamrim» ou les étapes de la voie vers l'éveil est le nom qui est associé, encore aujourd'hui, au fameux texte qu'Atisha a écrit lors de son séjour au Tibet dans les années 1000. Ce texte, présentant l'ensemble de la voie enseignée par le Bouddha, a été plus tard expliqué en profondeur par Lama Tsongkhapa. Loin d'être un simple amalgame d'enseignements bouddhistes, il consiste en la séquence ordonnée et détaillée de l'ensemble des étapes de méditation nécessaires à celui qui désire atteindre le parfait éveil. Plusieurs grands maîtres et érudits ont composé différents «Lamrim», se basant toujours sur celui d'Atisha, en adaptant le texte au contexte culturel de leur époque. C'est également ce que propose Lama Samten dans cet ouvrage, en le présentant d'une manière adaptée à notre époque, afin d'aider ceux qui désirent cheminer sur la voie de l'éveil. L'essence de la voie vers l'éveil est le premier ouvrage écrit par Lama Lobsang Samten au Québec et se trouve être une clé pour comprendre l'ensemble des soutras et tantras du Bouddha. Ce lamrim est un excellent livre de référence sur les enseignements authentiques du Bouddha, autant pour ceux qui désirent découvrir le bouddhisme pour la première fois que pour ceux qui pratiquent régulièrement, sans oublier ceux qui ont un grand intérêt pour le développement de leur spiritualité, toutes religions et cultures confondues. La version longue de 387 pages en està sa 2e édition en 2014 et a pour sous-titre:"Pour comprendre le sens de tous les soutras et tantras".


Introduction aux étapes du chemin

Ce premier sujet se subdivise en sept principaux enseignements.

1- L'excellence de l'auteur, afin d'établir la noble origine de l'enseignement

2- L'excellence du Dharma, afin de développer confiance dans les instructions

3- Comment écouter et enseigner le Dharma qui possède ces deux excellences

4- Séquence selon laquelle les disciples sont guidés avec les instructions 5- Les six rites préparatoires pour la pratique de la méditation.

6- Le guide spirituel sur le chemin.

7- La précieuse vie humaine.

1. L'excellence de l'auteur, afin d'établir la noble origine de l'enseignement.

Afin de développer une certaine confiance en un enseignement, il importe avant tout de connaître la source de cet enseignement ainsi que la biographie de celui dont il provient. L'enseignement de la philosophie bouddhiste tibétaine a débuté par l'avènement du Bouddha Shakyamouni en Inde, puis a été transmis jusqu'à Atisha, auteur du premier ouvrage de la tradition des Étapes de la voie vers l'éveil. Ce chapître se subdivise en trois sujets:

A. Manière dont [Atisha] prit naissance auprès d'une excellente famille

B. Manière dont il développa les qualités dans cette incarnation

C. Avec ces qualités, ce qu'il fit pour faire connaître les enseignements


2. L'excellence du Dharma, afin de développer la confiance dans les instructions

Il importe également de connaître les qualités d'un enseignement afin de développer l'aspiration à le connaître. Cet enseignement possède quatre qualités ou excellences:

1. Excellence de nous faire voir que tous les enseignements sont sans contradiction

2. Excellence de nous faire voir tous les enseignements comme des instructions pour la pratique

3. Excellence de nous faire découvrir aisément la pensée du Vainqueur

4. Excellence de nous mener à nous libérer des graves erreurs


3. Comment écouter et enseigner le Dharma qui possède les deux excellences

Afin qu'un enseignement soit réellement bénéfique à l'esprit, il importe que l'auditeur et l'enseignant développent les attitudes appropriées. Ce chapitre a trois sujets:

1- Comment écouter le Dharma 2- Comment enseigner le Dharma 3- Comment conclure la session d'enseignement


4. Séquence selon laquelle les disciples sont guidés avec les instructions Ce sujet est l'entrée réelle dans les instructions pour être guidé sur la voie.  Il se subdivise en deux :

1. Comment suivre le maître spirituel, fondement de la voie     1.1 Comment agir durant la session de méditation

    1.2 Comment agir entre les sessions de méditation 2. Sur cette base, manière d'entraîner l'esprit graduellement

    2.1 Rites préparatoires

    2.2 Manière de continuer la session 2.3 Manière de conclure


5. Les six préparations à la pratique de la méditation

1. Nettoyer le lieu de méditation et arranger les symboles du corps, de la parole et de l'esprit des éveillés

2. Arranger d'une façon jolie des offrandes acquises honnêtement

3. S'asseoir sur un siège confortable dans la position en sept points de Vairochana et prendre refuge en développant la bodhicitta et les quatre incommensurables, dans un état d'esprit spécialement vertueux

4. Inviter le champs de mérites

5. Faire la pratique en sept branches et l'offrande du mandala, incluant tous les points essentiels pour l'accumulation de mérites et la purification

6. Faire les supplications supplémentaires, suivant les instructions orales, pour s'assurer que notre courant de conscience soit imprégné par notre pratique


6. Le guide spirituel sur le chemin

En rapport avec le guide spirituel, il y a trois principaux sujets qui sont traités dans cet enseignement:

1. Les avantages de suivre un maître spirituel

2. Les désavantages de ne pas suivre ou de suivre incorrectement un maître spirituel

3. Comment s'y dévouer par la pensée

4. Comment s'y dévouer par les actes


7. La rare et précieuse vie humaine

Trois principaux sujets font l'objet de cet enseignement:

1- Reconnaître la précieuse vie humaine

2- Réfléchir à ses immenses avantages 3- Réfléchir à la difficulté d'obtenir la précieuse vie humaine

1- Reconnaître la précieuse vie humaine

La précieuse vie humaine est identifiable par le fait qu'elle est dotée de 8 libertés et 10 richesses qui lui sont spécifiques. Elle est la meilleure sorte de renaissance qui nous permette d'atteindre le plein éveil :

8 libertés :

Nous ne sommes pas nés comme : 1. Animal 2. Esprit avide 3. Etre éprouvant une souffrance extrême 4. Dieu de longue vie

Nous ne sommes pas nés non plus : 5. Avec des fausses vues 6. Avec une déficience intellectuelle 7. En tant que barbare 8. Dans un endroit où un Bouddha n'est pas venu

10 richesses 1. Etre né humain 2. Dans une région centrale (où la Sangha est présente) 3. Avoir toutes ses facultés 4. Ne pas avoir commis une des cinq fautes majeures 5. Avoir une confiance générale dans le Dharma 6. Un bouddha est venu 7. Il a enseigné le Dharma 8. Son enseignement existe encore 9. Il est également pratiqué 10. Les gens possèdent généralement un bon coeur

Une simple renaissance supérieure pourrait sembler enviable, mais il n'en est rien. Si nous obtenons une renaissance comme demi-dieu, notre existence sera caractérisée par la jalousie et l'avidité. Les plaisirs en surabondance ne nous laisseront aucun moment pour poursuivre notre développement spirituel, ce qui entraînera notre chute vers les mondes inférieurs. Les dieux, quant à eux, sont eux aussi dans le samsara. Avec une longue vie d'environ cinquante mille ans, ils sont portés à croire leur état immuable. La colère les caractérise, entraînant de nombreuses guerres et conflits. Leur condition les amènera aussi à chuter.

2- Réfléchir à ses immenses avantages

La précieuse vie humaine, lorsque toutes ses qualités et ses richesses sont réunies, est la meilleure et la seule condition qui permette d'obtenir l'état de bouddha, et ainsi de vaincre le samsara caractérisé par l'ignorance et la souffrance.

Nous avons une chance extraordinaire d'être né à l'époque présente. Une vie humaine dans cette ère est quelque chose de très puissant, qui offre beaucoup de possibilités d'évolution. Elle peut permettre d'atteindre n'importe quel but, y compris le but suprême de l'éveil omniscient. En contemplant ce fait, nous réalisons que c'est une occasion particulièrement précieuse qui nous est offerte, et que nous souffririons d'une grande perte si nous la gâchions.

Puisque, grâce à cette base humaine rare et précieuse, il nous est possible d'atteindre les plus hauts accomplissements, nous devrions cultiver la gamme des pratiques spirituelles qui sont la cause des réalisations supérieures. La précieuse vie humaine est non seulement noble, mais elle est aussi très puissante, puisqu'elle permet de réaliser des buts à la fois matériels et spirituels.

3- Réfléchir à la difficulté d'obtenir la précieuse vie humaine

Il y a trois causes karmiques à cultiver pour retrouver une naissance humaine après la mort: une discipline éthique pure, la pratique des six perfections et le développement de fortes aspirations spirituelles. Il n'est possible d'obtenir une nouvelle forme humaine dans une prochaine vie que si l'on est resté conscient de ces trois causes tout au long de notre vie. La force de ces causes karmiques doit, de plus, être nourrie et entretenue, sans les laisser se dégénérer. Il y a peu de chance d'obtenir une renaissance humaine quand on ne vit que la vie samsarique habituelle, car même lorsque quelques forces karmiques positives ont pu être créées, leur puissance est rapidement perdue quand elles ne sont pas protégées et cultivées par la pratique spirituelle.



  • Centre Paramita

La réflexion sur l'impermanence se fait en 3 niveaux : 1. Les désavantages de ne pas penser à la mort 1. Nous ne pensons pas au Dharma 2. Nous y pensons, mais sans le pratiquer 3. Nous le pratiquons de manière impure 4. Nous ne pratiquons pas avec persévérance 5. Nous agissons négativement 6. Mourir en ayant des regrets 2. Les avantages de penser à la mort 1. Y penser est très bénéfique 2. Y penser donne beaucoup de puissance à notre pratique 3. Y penser est important au début du cheminement 4. Y penser est important pendant le cheminement 5. Y penser est important pour mener notre cheminement à terme 6. Mourir en paix et joyeusement 3. La manière de méditer sur la mort Dans le cycle des existences, au cours de nombreuses renaissances et parfois en une seule vie, tout change continuellement. Il ne peut y avoir aucune certitude. Tout rassemblement se défait, tout statut élevé se termine par la chute, la réunion se change en séparation, et la vie s'achève par la mort. Même notre bonheur ne fait que passer. Tout ce qui est nôtre est livré à l'impermanence. Rien de ce que nous considérons être réel n'est permanent. Une nouvelle naissance n'éloigne personne de la mort. En fait, nous ne cessons de nous en rapprocher, exactement comme des animaux menés à l'abattoir. Dans notre univers, chaque chose est soumise à l'impermanence et finira par se désintégrer. Le septième Dalaï-Lama disait: "Les jeunes qui paraissent solides et en bonne santé mais qui meurent tôt sont des maîtres qui nous enseignent l'impermanence. Comme au théâtre, après avoir joué un rôle, les personnages changent de costumes pour ensuite réapparaître sous d'autres traits". D'après Lama Samten, il n'est pas difficile de reconnaître que la mort est certaine. Le monde existe depuis très longtemps, mais il n'y a pas un seul être sensible qu'on puisse qualifier d'immortel. Lorsqu'on apprend que l'on est atteint d'une maladie mortelle, on court d'un médecin à l'autre, pour être finalement envahi par la peur et la crainte lorsque qu'on voit qu'il n'y a plus rien à espérer. Puis nous voilà en train de manger notre dernier repas, de porter des habits pour la dernière fois, et de nous asseoir sans plus jamais avoir l'occasion de nous relever. Et soudain, notre corps tombe par terre, comme une masse, laissant notre verre d'eau à moitié plein. Et c'est la mort. Il est important de réaliser que quelque chose de dangereux nous guette, quelque chose qui peut être imminent. Cette considération provoque un sentiment d'inconfort et d'agitation, mais nous permet de ne pas gaspiller notre vie humaine en vaines et futiles activités. " La pensée que, l'année ou le mois qui vient, j'aurai mené à bien toutes mes tâches et mes projets et pourrai enfin me consacrer à une parfaite pratique spirituelle, n'est autre que l'intervention du démon pour tout compromettre." (déclaration de Gungthang Tenpai Dronme dans Comment méditer sur l'impermanence). Il est donc vain de s'attacher dur comme fer à cette existence, car même si nous vivions cent ans, il faudra mourir un jour. D'ailleurs, l'instant de notre mort ne nous est pas connu et peut se présenter à tout moment. Quand cela se produira, à quoi nous serviront nos biens ? À cet égard, la mort d'un milliardaire ne vaut pas mieux que celle d'une bête sauvage. Les seules choses qui auront de l'importance au moment de notre mort seront nos bonnes ou mauvaises actions, ainsi que le développement spirituel que nous aurons atteint. C'est la seule certitude.

  • Centre Paramita

Introduction aux étapes du chemin Ce premier sujet se subdivise en sept principaux enseignements. Communément appelé Lamrim, l'essence de la pratique bouddhisme du chemin vers l'éveil.

1- L'excellence de l'auteur, afin d'établir la noble origine de l'enseignement 2- L'excellence du Dharma, afin de développer confiance dans les instructions 3- Comment écouter et enseigner le Dharma qui possède ces deux excellences 4- Séquence selon laquelle les disciples sont guidés avec les instructions 5- Les six rites préparatoires pour la pratique de la méditation. 6- Le guide spirituel sur le chemin. 7- La précieuse vie humaine.

La Petite capacité Loin d'être un diminutif qui signifierait que nous pouvons sauter l'étape de "petite" capacité parce qu'elle serait trop facile, la Petite capacité représente au contraire la base, la première étape du cheminement spirituel vers l'Éveil. Elle est nécessaire au développement des réalisations de la moyenne et de la grande capacités. Notre objectif est le Plein Éveil, mais nous avons plusieurs étapes à franchir sur le cheminement spirituel. La première étape est donc la réalisation de la petite capacité. Son objectif principal est l'obtention d'une renaissance supérieure, plus propice à la pratique du Dharma et où les souffrances sont moindres. Elle est le fondement des capacités suivantes.

La Moyenne capacité Une fois nés en nous la motivation et l'effort constants à oeuvrer à obtenir une renaissance supérieure par la pratique de la petite capacité, nous devons maintenant viser plus : l'obtention d'un état sans souffrance, libéré des afflictions mentales et émotions négatives : le Nirvana.

La Grande capacité L'obtention du bonheur permanent pour soi par la pratique du petit véhicule, le Hinayana (petite et moyenne capacités) n'est pas négligeable. Toutefois, le Nirvana ne constitue pas la finalité, but suprême de la Voie. Bien que nous soyons libérés de toute emprise émotionnelle, une multitude infinie d'êtres sensibles nous entourent et nous apportent soutien, mais nous n'avons encore rien fait de concret pour leur venir en aide. Le pratiquant de grande capacité (ceux du grand véhicule, le Mahayana) cherche à se débarasser des voiles à la connaissance, afin de pouvoir venir en aide à tous ces êtres prisonniers du samsara. Muni d'un esprit d'éveil enraciné dans un amour universel et une grande compassion pour l'infinité des êtres sensibles, le boddhisattva peut finalement atteindre le but le plus haut : le plein éveil, la bouddhéité, l'Illumination.

http://www.centreparamita.org/?navig=/activites/retraites

3 au 7 août 2020: Retraite de formation sur l'introduction au Lamrim, les étapes de la voie vers l'éveil, avec Hélène. Pour en savoir davantage sur cette formation, consultez cette page. Pour réserver, contactez helene@centreparamita.org

Adresse: 104 rue Saint-Benoit Chicoutimi G7G2R6

  • Facebook Classic

Le Centre Paramita est un Centre bouddhiste tibétain offrant des cours de méditation, des enseignements de la philosophie bouddhiste tibétaine, suivant la tradition de S.S. le Dalaï-Lama